Du Mercredi 01 Juin 2016 au Jeudi 30 Juin 2016

Programmation Art et essai : Juin

Voici les primeurs pour la prgrammation Art et essai du mois de juin à la Cinémathèque.

DÈS LE 27 MAI :
LE GARÇON ET LA BÊTE de Mamoru Hosoda, animation, Japon, 119 min.

Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes... C'est l'histoire d'un garçon solitaire et d'une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta. Cette rencontre fortuite est le début d'une aventure qui dépasse l'imaginaire...

 

 

 

 

DÈS LE 27 MAI :
AU-DELÀ DES MONTAGNES de Zhangke Jia, fiction Chine-France-Japon, 131 min.

Chine, fin 1999. Tao, une jeune  fille de Fenyang est courtisée par ses deux amis d’enfance, Zhang et Liangzi. Zhang, propriétaire d’une station-service, se destine à un avenir prometteur tandis que Liangzi travaille dans une mine de charbon. Le cœur entre les deux hommes, Tao va devoir faire un choix qui scellera le reste de sa vie et de celle de son futur fils, Dollar. Sur un quart de siècle, entre une Chine en profonde mutation et l’Australie comme promesse d’une vie meilleure, les espoirs, les amours et les désillusions de ces personnages face à leur destin.

 

DÈS LE 3 JUIN :
UN AMOUR D'ÉTÉ de Jean-François Lesage, documentaire, Québec, 63 min.

À Montréal, l’été, tout le monde est amoureux (sauf toi). Sur la montagne, après la fermeture du parc, les couples s’étendent dans l’herbe et, dans les pique-niques tardifs, les corps se rapprochent, les regards changent. Tu passes d’un groupe à l’autre, d’un couple naissant à un autre, sans jamais parvenir à goûter à cette fébrilité, sans jamais l’étreindre. Alors que tu cherches à partager cet émerveillement, il te glisse entre les doigts, te condamnant à demeurer témoin, presque jaloux, simple voyeur. Tu n’es pas invité à la fête.

Précédé par MÉTRO de Nadine Gomez [Qué., 2015, 17 min, DCP, SD]
 

 

DÈS LE 10 JUIN :
I AM THE BLUES de Daniel Cross, documentaire, Canada, États-Unis, 106 min.

I AM THE BLUES est un voyage musical qui nous emmène à travers les bayous de la Louisiane, les juke joints du Delta du Mississippi, et les barbecues organisés au clair de lune, dont les improvisations musicales endiablées résonnent tout au long du plus imposant fleuve des États-Unis. Nous rendons visite aux derniers monstres sacrés du blues qui vivent dans le sud profond de l’Amérique et continuent de chanter, à quatre-vingts ans passés, au cours des tournées de concerts du Chitlin’ Circuit.

Avec des artistes tels que Bobby Rush, Barbara Lynn, Henry Gray, Carol Fran, Lazy Lester, Little Freddie King, Bilbo Walker, RL Boyce, Jimmy ‘Duck’ Holmes, Lil’ Buck Sinegal, LC Ulmer, et bien d’autres, laissez-vous réveiller par le démon du blues qui sommeille en chacun de nous.

DÈS LE 17 JUIN :
DEPROGRAMMED de Mia Donovan, documentaire, Québec, 86 min.

Au cours des années 1980, les parents de la documentariste Mia Donovan (Inside Lara Roxx) soupçonnent que le demi-frère de cette dernière a des liens avec une secte sataniste. Son comportement a changé et le jeune homme semble vivre dans une réalité parallèle. Pour le sortir de ce mauvais pas, et contre son gré, ils le confient à Ted Black Lightning Patrick, créateur, quelques années auparavant, d’une technique de déprogrammation à la légalité pour le moins douteuse et à la violence bien réelle. Partant de ce cas personnel, et multipliant les rencontres et les documents d’archives, Donovan enquête alors avec un calme saisissant, au son de rythmes anxiogènes composés par Ramachandra Borcar, sur cet homme controversé et sur les implications concrètes de ses pratiques.

DÈS LE 24 JUIN :
DOFUS, LIVRE 1 - JULITH de Jean-Jacques Denis et Anthony Roux, animation, France, 100 min.

Dans la majestueuse cité de Bonta, Joris coule des jours heureux aux côtés de son père adoptif, un vieil homme-chat du nom de Kerubim Crépin. Mais un jour, alors qu'il tente d'approcher son idole de toujours, la mégastar de Boufbowl Khan Karkass, tout bascule ! Julith, la sorcière, est de retour et veut prendre sa revanche. Avec l'aide de ses amis, Joris arrivera-t-il à sauver toute la ville ?

 

 

DÈS LE 24 JUIN :
HÔTEL LA LOUISIANEde Michel La Veaux, documenatire, Québec, 90 min.

Hôtel La Louisiane est un film qui parle essentiellement de liberté et de dignité. Liberté des êtres qui choisissent d'habiter en ces lieux où l'inspiration les accompagne. Dignité de l'actuel propriétaire qui reste fidèle à la promesse faite à son père de conserver la mission de l'hôtel d'offrir un havre abordable aux artistes, sans oublier les étudiants en quête d'emplois intéressants, emplois qu'ils ne pourraient obtenir dans d'autres hôtels. Liberté aussi d'un lieu de tolérance sans préjugés. Ce film ne concerne pas seulement un lieu mythique parisien, il offre aussi une chambre d'écho à un style de vie aux valeurs universelles. C'est un film ou l'authenticité est mise de l'avant par delà les frontières et les barrières culturelles. La sincérité de Michel La Veaux y est partout distillée, suscitant et répondant à la fois à la sincérité des personnes qui font de La Louisiane un lieu exceptionnel générateur d'espoir.

Projections

Cycles

Mon horaire

Connectez-vous pour sauvegarder automatiquement votre horaire pour votre prochaine visite.