18 Octobre 2018

LA 17e ÉDITION DES SOMMETS DU CINÉMA D’ANIMATION

Du 21 au 25 novembre 2018 à la Cinémathèque québécoise

Montréal, le jeudi 18 octobre 2018 – Du 21 au 25 novembre, la 17e édition des Sommets de l’animation se déroulera à la Cinémathèque québécoise. Voici d’ores et déjà quelques-uns des premiers éléments de la programmation aussi énergisante, éclatée, multidisciplinaire qu’audacieuse.

Pour débuter le festival, le film SEDER-MASOCHISM de Nina Paley, alors que la dernière journée du festival aura lieu un événement unique « WINSOR ET GERTIE », une performance théâtrale accompagnée de la projection du film d’animation restauré GERTIE de Winsor McCay (1914). Chaque année depuis 2015, le prix René-Jodoin, soulignant le travail exemplaire accompli par une personnalité de l’animation canadienne, est remis dans le cadre des Sommets. En 2018, il est attribué au musicien et compositeur Robert Marcel Lepage. Projet parallèle aux Sommets du cinéma d’animation, les résidences artistiques en cinéma d’animation accueillent à partir du 29 octobre six jeunes artistes de la relève en cinéma d’animation (Québec, France, Géorgie et Afrique du Sud), pour une durée de six semaines.

FILM D’OUVERTURE ET ÉVÉNEMENT DE CLÔTURE :

SEDER-MASOCHISM de Nina Paley sera présenté le 21 novembre à la Cinémathèque québécoise. La réalisatrice connue pour Sita Sings The Blues (sorti en 2008) propose ici une version personnelle du Livre de l’Exode. Présenté en première mondiale lors du dernier Festival international du film d'animation d'Annecy, où il a fait sensation, cette fabuleuse comédie musicale comporte de nombreuses chansons allant de Go Down Moses de Louis Armstrong, Paroles, Paroles de Dalida & Alain Delon ou encore Used to Love Her des Guns N' Roses. À base de collages visuels inventifs et avec un ton drôle et caustique, la réalisatrice américaine, résolument féministe, dénonce le patriarcat et nous fait rire aux éclats.
L’histoire de l’Exode racontée par Moïse, Aaron, l’ange de la mort, Jésus et le père de la réalisatrice. Mais il existe une autre perspective : celle de la Déesse, la divinité originelle de l’humanité, qui ressuscite au cours d’une lutte tragique contre les forces patriarcales.

Le long métrage sera précédé, en première québécoise, du court métrage AÉROBIE, de Bastien Dupriez, une œuvre ayant été développée lors de la première résidence en cinéma d’animation de la Cinémathèque québécoise en 2016.

Avant Wallace et Gromit, avant Mickey et Minnie, avant même l’apparition des cartoons au cinéma, il y a eu Winsor McCay et son dinosaure Gertie. L’historien américain de l’animation Donald Crafton a écrit Winsor et Gertie pour présenter McCay à de nouveaux publics, pour révéler les talents de ce dessinateur et pour mettre en évidence l’apport important des spectacles de variétés et du vaudeville dans le développement de l’animation des origines. Mi-lecture publique, mi-spectacle théâtral, cette représentation de 55 minutes à deux personnages, pleine d’humour et d’esprit, inclut la reconstitution de la présentation scénique de Gertie, de même que la spectaculaire restauration du film de McCay menée par la Cinémathèque québécoise et l’Office national du film du Canada avec la collaboration de l’Université Notre-Dame (États-Unis). Le public sera transporté au début du XXe siècle, se laissera charmer par un dinosaure légendaire, alors que Stéphane Crête (Dans une galaxie près de chez vous, Un paradis pour tous) interprètera Winsor McCay et Sébastien René (Starbuck, Série noire), le fils et assistant du célèbre pionnier de l’animation. Les deux acteurs seront accompagnés au piano par le compositeur Gabriel Thibaudeau, grand spécialiste des compositions musicales pour le cinéma muet.

PRIX RENÉ-JODOIN ATTRIBUÉ À ROBERT MARCEL LEPAGE

Le Prix René-Jodoin, créé par les Sommets du cinéma d’animation et la Cinémathèque québécoise en 2015, récompense une personnalité marquante, influente et engagée de l’animation canadienne. La productrice Marcy Page en fut la première récipiendaire en 2015, suivi en 2016 du cinéaste Steven Woloshen et du chargé de cours de l’École Design Jean-Philippe Fauteux, l’année dernière.

Le Prix René-Jodoin 2018 sera décerné à Robert Marcel Lepage lors d'une cérémonie qui se tiendra le samedi 24 novembre à la Cinémathèque québécoise. Clarinettiste et saxophoniste de formation, une grande partie de son travail artistique se concentre sur la composition de musique de film. Récemment Robert Marcel Lepage a mis en musique les films d’animation Le Grand méchant renard et autres contes du duo Benjamin Renner et Patrick Imbert. On lui doit aussi des collaborations avec Pierre Hébert, Francine Desbiens, Inès Sedan, Priit et Olga Pärn et plusieurs autres.

LA RELÈVE

Les résidences en mentorat en animation des Sommets

En collaboration avec le Consulat général de France, l’Office national du film du Canada et avec le soutien des mécènes Jean-Philippe Fauteux et Marthe Cousineau, la Cinémathèque québécoise reçoit, du 29 octobre au 5 décembre, six jeunes artistes pour une résidence de mentorat en cinéma d’animation. Au cours de cette période, ils développent un projet en étant conseillé par un mentor (entre autres Janice Nadeau, Jacques Drouin, Ariane Louis-Seize et Steven Woloshen). Cet événement sera l’occasion pour les festivaliers de les rencontrer et de découvrir leur travail lors d’un 5 à 7.

Les résident(e)s de cette année
- Alice Lahourcade – France
- Clémence Bouchereau – France
- Naomi van Niekerk – Afrique du Sud
- Ana Chubinidze – Géorgie
- Claire Brognez – Québec
- David Seitz – Québec

Les Sommets mettent en valeur la relève en cinéma d’animation. On retrouvera ainsi l’ancienne résidente Justine Vuylsteker dans la section Compétition internationale ou encore Raymond Caplin mis à l’honneur à travers l’affiche et la bande-annonce des Sommets et même lors de la soirée d’ouverture avec le court-métrage de Bastien Dupriez. Les Sommets et la Cinémathèque québécoise sont un terreau fertile pour le développement et la visibilité des talents internationaux et locaux en cinéma d’animation.

AFFICHE DES 17e SOMMETS DU CINÉMA D’ANIMATION

L’affiche des Sommets 2018 est une création du jeune artiste montréalais Raymond Caplin. Illustrateur de grand talent et animateur aimant explorer divers médiums artistiques, il a réalisé cinq films dans le cadre du Wapikoni mobile, dont il est une des figures inspirantes.
Réalisé en 2012, son premier film, In Your Heart, a reçu le prix du meilleur film expérimental au Festival de films autochtones de Winnipeg ainsi que le prix du meilleur film d’animation au Festival international de films d’Arlington. En 2017, cet originaire de la nation Mi'kmaq participait à la résidence de mentorat en cinéma d’animation de la Cinémathèque québécoise. Raymond Caplin réalisera également la bande-annonce des Sommets du cinéma d’animation de 2018 (disponible sous peu).

REMERCIEMENTS

Les Sommets du cinéma d’animation tiennent à remercier les partenaires suivants pour leur soutien: le Ministère de la Culture et des Communications du Québec, le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des Arts de Montréal, Téléfilm Canada, le Bureau des festivals de la Ville de Montréal, la Cinémathèque québécoise, la Caisse de la culture, l’Office national du film du Canada, Corus Media, L’école NAD, Le Devoir, la Fabrique culturelle de Télé-Québec, Publicité sauvage, le Consulat général des États-Unis à Montréal, le Consulat général de Suisse à Montréal, Swissfilms, Unifrance, Médiafilm, Cartoon Brew, Panorama Cinéma, le Festival Stop Motion Montréal, le Festival de cinéma de la Ville de Québec, le Cinéma Moderne, l’Alliance Animation Québec, Wikimedia Canada, Zone Festival, l’Hôtel Travelodge et l’Hôtel Zéro 1.

À propos des Sommets du cinéma d’animation
Les Sommets du cinéma d’animation sont un festival international consacré à l’animation sous toutes ses formes, du patrimoine aux nouveaux médias en passant par la production actuelle. Pendant cinq jours, Montréal vibre au rythme de l’animation ! Uniques au Québec, les Sommets célèbrent un art qui a historiquement fait connaître le Québec et le Canada dans le monde entier. 

À propos de la Cinémathèque québécoise
La Cinémathèque québécoise est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est d'acquérir, documenter et sauvegarder le patrimoine cinématographique, télévisuel et audiovisuel québécois ainsi que le cinéma d’animation international, collectionner des œuvres significatives du cinéma canadien et mondial, pour en assurer la mise en valeur à des fins culturelles et éducatives.

-30-

Contact média :
Geneviève Lefebvre / Brigitte Chabot Communications
genevieve@bchabotcom.ca/ 514-861-7870 poste 227

Stéphanie Culakowa / Brigitte Chabot Communications
stephanie@bchabotcom.ca/ 514-861-7870 poste 223