From January, 13th 2017 to March, 02nd 2017

Programmation Art et essai : Janvier et février

DÈS LE 13 JANVIER :
MES NUITS FERONT ÉCHO de Sophie Goyette [Can., 2016, 98 min, DCP, VOSTF]

Au Québec, au Mexique et en Asie, trois rêveurs éveillés répondent à l’appel pressant des images et des mélodies qui les habitent, le jour comme la nuit. Marqués par une absence, un départ ou un urgent besoin d’aller vers l’autre, Éliane (Éliane Préfontaine), Romes (Gerardo Trejoluna) et son père Pablo (Felipe Casanova) choisissent d’agir avant qu’il ne soit trop tard. De trouver refuge dans un espace indicible et aux multiples visages – pas tout à fait dans le monde concret, mais juste à côté.

Faisant confiance à cette voix intérieure que chacun porte en soi, Sophie Goyette nous convie à un parcours sensoriel guidé par le voyage, l’art, le rêve, la mémoire. Dans son premier long métrage, la frontière entre le jour et la nuit se dissout; et à même les échanges entre ces deux mondes naît la poésie. Suivant avec beaucoup d’attention la quête sensible de ses trois personnages, pointant la magie qui émane des fissures du quotidien, la cinéaste pose des questions universelles sur les êtres humains, ce qui les unit et ce qui les ancre au réel. Comme la bouteille à la mer lancée par Éliane, Romes ou Pablo, Mes nuits feront écho est une lettre d’amour destinée au cinéma, capable de rendre présent ce qui n’est plus.

DÈS LE 20 JANVIER :
GULÎSTAN, TERRE DE ROSES de Zayne Akyol  [Can.-All., 2016, 86 min, DCP, VOSTF]

Dans les montagnes et le désert du Kurdistan, les guérilleras kurdes du PKK nous dévoilent leur quotidien. Ces femmes révolutionnaires combattant Daech (l’État islamique) nous révèlent, sans détour, leurs réflexions et leurs idéaux. Elles nous offrent une immersion intimiste dans leur univers.

 

 

 

 

DÈS LE 20 JANVIER :
ROGER D'ASTOUS d'Étienne Desrosiers [Qué., 2016, 103 min, DCP, VOF]

Roger D'Astous est un des plus importants architectes canadiens du 20e siècle. Élève de Frank Lloyd Wright, il oeuvra toute sa vie à fonder une architecture nordique. Cet artiste rebelle et flamboyant fut une superstar des sixties, puis tomba en disgrâce avant de renaître au crépuscule du siècle. Auteur de deux symboles montréalais, l'hôtel Château Champlain et le Village olympique pour les Jeux de 1976, ses résidences sont des oeuvres d'arts sensuelles et ses églises d’étranges vaisseaux spatiaux. Pour la première fois à l'écran, ce film part à la découverte des projets exceptionnels de Roger D’Astous. À travers ses clients et collaborateurs, et par un usage original d’archives inédites, “Roger D'Astous” est un voyage exalté à travers un géant de l'architecture moderne. (K-Films)

 

DÈS LE 27 JANVIER :
MAUDITE POUTINE de Karl Lemieux [Qué., 2016, 95 min, DCP, VOSTF]

Témoin de la déchéance de son frère, Vincent doit composer avec l’insidieuse violence du quotidien. Lorsqu’il se fait prendre à voler de la marijuana par des membres du crime organisé, Vincent n’a d’autre choix que de reprendre contact avec son frère aîné Michel avec qui il avait coupé les ponts. Entre accablement et désœuvrement, le quotidien s’orchestre dans un univers rural et malsain. Un film atmosphère où la nature est omniprésente, et la bande-son hypnotisante. Magnifiquement mis en images en noir et blanc sur pellicule 16mm.

 

 

DÈS LE 3 FÉVRIER :
LOUISE EN HIVER de Jean-François Laguionie [Qué.-Fr., 2016, 76 min, DCP, VOF]

Après avoir raté le dernier train, une vieille dame, Louise, est contrainte de rester dans une station balnéaire désertée en cette fin d’été. Le temps rapidement se dégrade, les grandes marées surviennent, condamnant électricité et moyens de communication. Pour survivre, Louise apprivoisera les éléments naturels et la solitude.

 

 

 

DÈS LE 3 FÉVRIER :
LE CONCIERGE de Federico Hidalgo [Qué., 2014, 90 min, DCP, VOF]

Un concierge encadre la visite d’un modeste appartement à une panoplie d’individus, que l’on découvrira tantôt nouvellement divorcés, veufs, immigrés, ou ayant récemment quitté le nid familial. Lors de leurs visites répétées, les locataires potentiels ressentiront un attachement grandissant pour l’appartement. Ils feront appel au concierge, lui demandant de les référer au propriétaire de l’immeuble. Mais le propriétaire ne choisit aucun candidat. Le concierge se voit alors obligé de chercher une explication.

 

 

 

DÈS LE 10 FÉVRIER :
INUK EN COLÈRE d'Alethea Arnaquq-Baril [Qué., 2016, 85 min, DCP, VOSTF]

La chasse au phoque, un aspect important du mode de vie inuit, constitue depuis longtemps un sujet de controverse. Mais voilà qu’une nouvelle génération d’Inuit animés d’un sentiment de justice et dotés d’un sens de l’humour bien particulier tire profit des médias sociaux pour défier les opposants à cette pratique et s’inviter à la conversation sur cet enjeu. La réalisatrice Alethea Arnaquq-Baril se joint à ses compatriotes militants alors qu’ils remettent en question les anciennes perceptions à l’égard des Inuit et se présentent au monde entier comme un peuple moderne ayant terriblement besoin d’une économie durable.

Le film ANGRY INUK sera présenté avec sous-titres anglais au cinéma du Parc. Pour tous les détails, consultez cette page.

DÈS LE 10 FÉVRIER :
LE CYCLOTRON d'Olivier Asselin [Qué., 2016, 95 min, DCP, VOSTF]

Le Cyclotron est un suspense qui se déroule à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Simone, une espionne travaillant pour les Alliés, se voit confier la mission de retrouver et d’exécuter Emil, un scientifique berlinois qui a découvert, avant les Américains, le moyen de fabriquer une bombe atomique, mais qui, pris de scrupules, a fui avec son secret. Simone le retrouve dans un train de nuit qui file vers la Suisse. Mais Emil est aussi pourchassé par des militaires allemands, menés par le scientifique König, qui veulent l’arrêter et le faire parler avant qu’il ne quitte le pays. L’affaire se complique quand s’y mêle le souvenir de l’amour et la mécanique quantique.

Projections

Cycles

My schedule

Log-in to automatically save your schedule for your next visit.