From February, 01st 2018 to February, 28th 2018

Programmation Art et essai : février 2018

DÈS LE 2 FÉVRIER
 
24 Davids
Réal. : Céline Baril [Qué., 2017, 133 min, VOST]
 
À travers une série de rencontres inspirantes, Céline Baril poursuit brillamment sa démarche essayiste totalement libre et originale. Tourné sur trois continents, ce road movie de la pensée donne la parole à 24 protagonistes. En apparence, ils n’ont rien en commun, le film alternant dans un même mouvement les réflexions scientifiques d’un physiciste québécois et l’analyse sociopolitique d’un intellectuel mexicain, en passant par le témoignage du responsable togolais d’une coopérative de création informatique fondée sur le recyclage. Certes, ils s’appellent tous David. Une référence à cette figure mythique des causes perdues ? Le mystère reste entier et importe peu devant le profond engagement de tous ces individus pour rendre le monde meilleur – ou plus compréhensible.
 
 
 
 
Manic
Réal. : Kalina Bertin [84 min, VOSTF]
 
Face aux problèmes psychologiques qu’endurent son frère et sa sœur, la cinéaste Kalina Bertin explore le passé de son père pour mieux comprendre le mal-être qui ronge sa famille. Peu à peu, elle découvre un autre homme que celui dont elle se souvient : gourou de secte, bipolaire, mythomane, aussi séduisant que manipulateur. Manic nous entraîne dans les multiples vies de cet homme insaisissable et témoigne avec finesse des conséquences ramifiées de la maladie mentale. En ouvrant les verrous du passé, c’est bien le présent que la cinéaste tente de reconstruire : des films de famille parfois tournés par son père aux images d’aujourd’hui saisies sur le vif, elle renoue le dialogue et transforme son journal intime en thérapie collective. Un drame familial à la fois réflexif et émouvant.
 
 
 
 
DÈS LE 9 FÉVRIER
 
Certains de mes amis
Réal. : Catherine Martin [Qué., 2017, 115 min, VOF]
 
Sept portraits : sept amis de la cinéaste, sept façons de vivre. Ils sont comme tout le monde, c’est-à-dire qu’ils sont tous un peu exceptionnels. Qu’ils soient artistes ou non, l’art occupe une place dans l’univers de chacun et devient le fil d’Ariane qui relie leurs portraits. Le regard attentif de Catherine Martin révèle ces hommes et ces femmes dans ce qu’ils ont de plus émouvant. Préservant les moments de silence, les regards, les hésitations, le film laisse au spectateur tout le temps nécessaire pour les découvrir, les rencontrer, les apprécier. La mise en scène, sobre et patiente, permet à leurs gestes et à leurs pensées de se déployer tout en délicatesse. Un hommage aussi intime qu’universel à la créativité, au savoir-faire, à la générosité et bien sûr, surtout, à l’amitié.
 
 
Ouvrir la voix
Réal. : Amandine Gray [122 min]
 
Être femme et noire en Europe francophone, qu’est-ce que ça signifie aujourd’hui ? Plutôt que de laisser parler des « experts » sociologues, la cinéaste afro-féministe Amandine Gay renouvelle l’art de l’entrevue en donnant la parole aux premières concernées : des femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Belges ou Françaises, elles nous parlent avec une intelligence non dénuée d’humour des expériences de discrimination liées à l’identité double et indistincte « femme » et « noire », telles que vécu au travail, aux études, en amour, dans le milieu artistique ou simplement dans la rue au quotidien. Se réappropriant ainsi la narration de leurs multiples – et différents – parcours de vie, elles tracent la voie d’un féminisme tout aussi nécessaire ici au Québec. (CS)
 

Cycles

My schedule

Log-in to automatically save your schedule for your next visit.