February 20th 2017

Dépôt légal des fichiers numériques : changements et précisions aux directives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et de la Cinémathèque québécoise

Afin de pouvoir réaliser leur mandat respectif, Bibliothèque et Archives nationales du Québec et la Cinémathèque québécoise annoncent aujourd’hui des modifications aux spécifications relatives au dépôt légal des fichiers numériques. Ces mesures entrent en vigueur dès maintenant.

FILMS DISTRIBUÉS EN SALLE

Le Règlement sur le dépôt légal des films stipule que « le producteur doit déposer une copie enregistrée sur un support qui en assure la qualité optimale de diffusion ». Ainsi, quand le film est diffusé sur pellicule, celle-ci constitue le support à déposer. Lorsque le film n’est diffusé que sous forme de DCP, celui-ci doit être déposé selon les spécifications suivantes.

  • Les producteurs doivent déposer le DCP de l’œuvre sur ruban Linear Tape Open (LTO-5 ou LTO-6), formaté en LTFS.
  • Le DCP ne doit pas comporter de clé de chiffrement ou de cryptage.
  • Les formats de fichier du DCP doivent correspondre aux spécifications suivantes:
    • Les données images doivent être des fichiers JPEG2000, encapsulés dans MXF.
    • Les données audio, en format natif, doivent être encapsulées dans Broadcast Wave, puis réencapsulées dans un fichier MXF.
    • Des fichiers XML doivent être fournis avec :
      • les sous-titres;
      • AssetMap (répertoire informatique des entités présentes dans le fichier);
      • PKL Packaging List (inventaire des fichiers du lot permettant leur authentification);
      • CPL ou Composition Playlist (liste précisant comment une composition est diffusée, reproduite, et quelles pistes sont utilisées).
  • Bien que le Règlement prévoie le dépôt d’un seul exemplaire des films diffusés en salle, le dépôt de deux exemplaires, sur deux cassettes LTO-5 ou LTO-6 distinctes, est fortement souhaité, pour des raisons de conservation.
    Les sociétés de production qui désirent déposer une copie 35 mm peuvent continuer à le faire.

ŒUVRES TÉLÉDIFFUSÉES ET PRODUCTIONS INDÉPENDANTES NON DESTINÉES AUX SALLES DE CINÉMA

Les producteurs d’œuvres télévisées ou les indépendants soutenus par le CALQ doivent déposer leurs œuvres sur des cassettes LTO-5 ou LTO-6 formatées en LTFS ou sur HDCAM et HDCAM SR. Les cassettes LTO-5 ou LTO-6  pouvant contenir plusieurs émissions d’une même série, le dépôt de deux exemplaires, sur deux cassettes LTO distinctes, est fortement souhaité, pour des raisons de conservation.

Chaque fichier doit être accompagné d’un fichier texte portant le même nom que sa source, avec sa somme de contrôle (checksum) MD5.

L’algorithme MD5, pour Message Digest 5, est une fonction de hachage cryptographique qui permet d’obtenir l’empreinte numérique d’un fichier.  Plusieurs générateurs de MD5 gratuits sont disponibles en ligne, dont l’application HashTab, pour Mac et PC.

Ces fichiers doivent être conformes aux spécifications techniques suivantes :

Conteneur MXF :

MXF (Material eXchange Format) est un format de fichier ouvert qui a été créé en vue d’échanger du contenu audiovisuel avec les métadonnées associées.

La Cinémathèque exige que tout conteneur MXF d’un fichier soit conforme au sous-type MXF OP1a (Operational Pattern OP1a), tel que défini dans la norme SMPTE ST 378:2004.

Image :

CODEC : Jpeg2000 Lossless (Reversible 5x3 / ISO 15444);

Cadence d’image : respecter la cadence d’image du master;

Balayage : respecter le mode de balayage du master;

Espace colorimétrique : respecter l’espace colorimétrique du master;

Sous-échantillonnage de la chrominance : respecter le sous-échantillonnage de la chrominance du master;

Les spécifications du master font référence à celles utilisées lors du tournage. Par exemple, devront être soumis au dépôt légal la version initialement tournée à une autre cadence et un autre balayage que ceux livrés aux télédiffuseurs.

Sous-titrage pour malentendants :

Le sous-titrage pour malentendants doit être encodé dans le MXF.

Audio :

Format : PCM linéaire (.wav), non compressé;

Quantification : 24 ou 16 Bits;

Fréquence : 48 kHz;

Les pistes audio d'un fichier comportant un mix stéréo doivent être mastérisées sur les pistes 1 et 2.
Les pistes audio d'un fichier comportant un mix surround 5.1 doivent être mastérisées sur les pistes 1 à 6 et suivies d'un mix stéréo sur la piste 7 et 8. L'ordre des pistes surround doit suivre les normes SMPTE (L-R-C-Lfe-Ls-Rs).

Les pistes audio comportant de la vidéodescription doivent être mastérisées sur les pistes 3 et 4 dans le cas d’une émission mixée en stéréo et sur les pistes 9 et 10 pour celles mixées en 5.1.

Convention de nommage des fichiers:

Les noms de fichiers doivent respecter la structure suivante et ne pas comporter de caractères accentués ni d’espaces. Si un élément ne s’applique pas, inscrivez _xx_ à la place :

Titre du film/de l’émission_Type_SaisonxxEpisodexx_Langue_Sous-titres_CODEC_Résolution/Balayage/vitesse_Pistes son_Date

Exemple :

Barman_Comedie_Saison01Episode01_En_xx_Jpeg2000_1080i29_5.1_2016-04-01

Boncopbadcop_Comedie_xx_Fr_En_Jpeg2000_1080i29_5.1_2006-10-06

Au sujet de BAnQ

Plus grande institution culturelle du Québec et pilier essentiel de la société du savoir, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a pour mission d’offrir un accès démocratique à la culture et à la connaissance. Elle rassemble, conserve et diffuse le patrimoine documentaire québécois ou relatif au Québec. Elle offre aussi les services d’une bibliothèque publique d’envergure. BAnQ regroupe la Grande Bibliothèque, le Centre de conservation et neuf centres d’archives répartis sur tout le territoire québécois, soit à Montréal, Gatineau, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sept-Îles, Sherbrooke, Trois-Rivières et Québec, de même qu’un point de service à Gaspé.

Au sujet de la Cinémathèque québécoise

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

Information technique:

Michel Martin
Technicien au catalogage des collections CTNM et dépôt légal
Cinémathèque québécoise
514 842-9768 poste 223
mmartin@cinematheque.qc.ca